Suppression des radars en Angleterre

Publié le par Isis

Les radars sont-ils vraiment efficaces en matière de sécurité routière ou servent-ils juste à remplir les poches d'un gouvernement ? 

 

 panneau-radar

Il y a deux théories. Celle de la vitesse, selon laquelle plus on roule vite, plus le risque d’accidents est élevé. Et la théorie de la célérité, comme quoi ce n’est pas vraiment la vitesse qui est la cause majeure d'une perte de contrôle, mais l’accélération et la décélération. Plus cette célérité est importante, plus le risque est élevé.

 

Le nombre de morts sur la route a chuté en 40 ans depuis l'introduction du premier radar automatique. Ces dernières années leurs déploiements massifs ne se sont pas traduit par une baisse d'accidentologie pourtant ils continuent de pousser comme des champignons au bord des routes. Alors peut-on vraiment parler de prévention ?  Se faire flasher n'éduque pas et n'améliore pas concrètement la sécurité routière...

 

 

bd joe bar 008

  Joe Bar Team, ça vous dit quelque chose? Cliquez ici

 

L'installation des radars est principalement stratégique. Obliger un conducteur à contrôler ou réduire sa vitesse dans une zone à risque, près d'une école par exemple, est souvent nécessaire. Mais qu'en est-il des radars n'ayant que peu de justification sécuritaire, comme celui d'Alfermée, niché sur un pont en Suisse, où aucun n'accident n'a été relevé ? Du reste, l'accès aux piétons et aux cyclistes n'est pas possible, il y a un passage qui a été défini pour eux parallèlement. Sachez que cette route à 60km/h, anciennement limitée à 80km/h a  été sujette à quelques plaintes à cause du bruit occasionné. Changer la limitation de vitesse et planter un radar fixe, est-ce vraiment de la prévention?

 

Une étude britannique sur les causes des accidents de la route à Swindon a été menée pendant 18 mois, par un laboratoire de recherche sur les transports suite à une idée révolutionnaire.

En 2008, le Conseiller municipal de cette petite ville, Peter Greenhalgh décide de supprimer les 7 radars fixes de Swindon et le constat est surprenant : 156 accidents de moins ! Des ralentisseurs ainsi que des avertisseurs ont été rajoutés dans certains endroits à risque. Le revêtement de la route, le rayon des virages et l’éclairage ont été étudiés puis modifiés, le but étant de trouver de vraies solutions. Aussi surprenant que cela puisse paraître, une route à deux voies rapides limitée à 60km/h sur laquelle les gens avaient tendance à être en excès a été limitée à 80km/h. Résultat, la tendance s’est inversée pour un comportement plus responsable. Depuis 2010, l’Angleterre a retiré des centaines de radars fixes. 

 

Texte inspiré par "Radars, un sacré business" de Temps Présent sur TSR.ch

 

Peter Greenhalgh : "Seulement 6% des accidents sont provoqués par des personnes ne respectant pas les limitations de vitesse, et pourtant presque 100% des financements du gouvernement pour la sécurité routière est investi dans les radars"... 

 

 

Et l'alcool dans tout ça ?

 

Commenter cet article